22 mai 2008

La véritable histoire de Cendrillon

Ce qu'on ne dit pas, dans la version pour les enfants, c'est que si Cendrillon en prend dans sa gueule pendant la régence de sa sale marâtre, c'est que premièrement elle l'a mérité, mais en plus elle aime ça! Parce qu'elle est totalement maso!

Le fait est que, quand la maman de Cendrillon était toujours vivante, le papa, la maman et Cendrillon vivaient des jours heureux, rythmés par les caprices de cette saloperie de Cendrillon.
Mais comme elle était leur unique progéniture, les parents cédaient toujours aux caprices de la petite. Elle avait tout ce qu'elle voulait, toujours. Tant et si bien que quand la maman de Cendrillon est morte, et que le papa de Cendrillon s'est remarié avec ce qui allait devenir la marâtre de Cendrillon, cette dernière à continué ses caprices, et ce au dépens des filles de la marâtre.
Tout le monde en avait plein le cul de ses caprices, mais le père de Cendrillon était habitué a céder, et elle à obtenir ce qu'elle voulait de son père. Jusqu'à ce que le père meure, laissant Cendrillon avec ses caprices et sa step-family qui la détestait.

Comme elle continuait a se comporter comme une p'tite conne, la marâtre et les belles sœurs pètent un câble, et lui font trier les p'tits pois dans les cendres de la cheminée, et c'est là qu'elle a hérité de son petit surnom, parce qu'avant ça elle s'appelait Dorothé, mais ça sux pour une future princesse de s'appeler comme ça.
Enfin bref.
La step-family, voyant que Cendrillon adore être soumise aux nouvelles règles devient de plus en plus hardcore avec Cendrillon, elle doit tout faire, du ménage au poulailler en passant par la couture, heureusement qu'elle est sous ecstasy en continu, comme ça elle a l'impression qu'il y a des petites souris qui l'aident.
Elle fabule complètement, elle leur crée même une ligne de vêtements, avec des cols de chemises démesurément grands, qui sera d'ailleurs par la suite reprise par un certain K. Lagarfeld... et un jour, elle est tellement défoncée qu'elle rêve que sa marraine la fée change des clébards en valets et jockey, une citrouille en carrosse et ses copines les souris habillées en chevaux.

Alors elle se rend au château du Prince, qui l'attend de pied ferme parce que la réputation de cette p'tite p*te n'est plus a faire, et que toutes les potentielles princesses elles ont un beau sourire et beau p'tit booty mais elles sont chastes et pures, alors bon le prince il est obligé de régulièrement se finir en regardant des grandes reproductions de son arrière grand tante, qui était super bonne, mais qui est morte depuis belle lurette...

Donc Cendrillon arrive au château, ou un accueil plus que particulier lui est réservé, puisqu'on lui encercle d'entrée le cou dans un collier, et on la mène au prince a quatre pattes.
Autant dire que la robe magique qu'elle avait halluciné plus tôt est en lambeaux en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire....
Cendrillon elle surkiffe et le reste de la scène est trop hardcore pour être raconté.

Enfin bref elle rentre chez elle comme elle était venue, à pieds... sans oublier une pantoufle de vair, puisqu'elle n'en portait pas... Avec la robe pourrie avec laquelle elle était arrivée, mais elle se sent bien parce que le prince lui a fait sa fête, et qu'en plus elle est encore défoncée que jamais.
Elle boite un peu, d'ailleurs.



Tout ça pour dire qu'il ne faut pas toujours croire ce qu'on raconte aux gamins...

Posté par Laura_la_cerise à 03:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La véritable histoire de Cendrillon

Nouveau commentaire